tournois au XVe siècle

Nous présentons de la reconstitution historique autour de la joute au XVe siècle impliquant Hommes et chevaux.

 

Plus de 100 kg de chair et de
métal lancés au galop dans une lice pour briser des lances solides, dites "réelles" (d'un seul tenant en bois plein).

Au plus proche de la réalité
historique, nous proposons un camp médiéval complet, avec ses dames, écuyers, hommes d’armes et chevaliers.

Notre particularité : aucun combat à pied et aucune joute ne sont
chorégraphiés.

Que le meilleur gagne !

tournois.png

Joute équestre

Bravoure, courage et chevalerie !

La joute est une épreuve réservée aux chevaliers, opposants ces derniers.

En armure complète d’environ 40 kg, sur leurs chevaux, ils s’élancent au galop et brisent lance sur leur adversaire.

 

L’objectif du jouteur n'est pas de faire chuter son adversaire mais de briser un maximum de lances durant le tournoi.

Lors de la joute, ils sont séparés d’une lice en bois d’1m80 de haut et longue de 50m. Le chevalier se rend sur un tournoi avec son cheval, son écuyer et son palefrenier.

La joute peut être réalisée avec des lances semi-dures, ou des lances dures (dites réelles).

Nous nous référons à des sources historiques, documents et enluminures, afin d'apporter une reconstitution de qualité.

Chaque passe de joute est unique, chaque prestation également. Nous n'avons pas de scénario ou de chorégraphie. Le meilleur jouteur remporte le tournoi.

joute.png

Combats en lice à pied

Dans un espace clos appelée camp ou champ, deux chevaliers s’affrontent en armure.

 

Ils doivent avoir un grand esprit de chevalerie et faire preuve de dextérité et de force.

Nous employons différentes armes réelles ou simulateurs :

Hache noble, dague, épée, épée à deux main, bouclier, massue.

Nous pratiquons différents types de combats afin de varier nos prestations. Les combats proposés restent des emprises courtoises, comme à l’époque, de type duel judiciaire.

 

Un des combats très prisé et technique est celui dit des trois pointes.

Nous pratiquons l’estoc et le harnishfechten.

Tout comme la joute, les combats ne sont ni scénarisés ni chorégraphiés.

combat.png

Jeux équestres

Appelés aussi "Jeux de chasse et de guerre", Ils mêlent adresse, dextérité et équilibre.

Se sont donc des simulacres pour chasse et la guerre.

Ouvert à tous il sont pratiqués par les chevaliers mais aussi les écuyers ou les dames.

 

Il s'agit de réaliser des épreuves simulant la chasse ou la guerre. Ces jeux servaient d’entraînement.

Faire tomber des écus au sol, attraper un (faux) lapin avec une lance, courses des têtes et de la bague, tir à l'arc et autres jeux.

jeux.png